Projet – work Les paysages habités.

/Projet – work Les paysages habités.
Projet – work Les paysages habités.2018-09-17T21:05:35-05:00

Les paysages habités.

Retour à la page d’accueil
M. Le chauffeur. ©Julie_Beauchemin

M. le chauffeur.

La tête pleine de rires d’enfants,
de chicanes sur le banc d’en avant,
d’éclats de voix, de chansons, de rubans,
de lunchs perdus, de retards, de gants trop grands…
En silence, au bout du rang,
il décida de peindre sa maison de blanc.

Un enfant : pourquoi ?

M. le chauffeur : parce que.

Le ciel danse et le reste dort. ©Julie_Beauchemin

Le ciel danse et le reste dort.

Il arrive que,
dans l’attente d’un printemps,
au-dessus de nous
tout bouge.

Et nous sommes en dormance.

Il habitait seul dans l'une des maisons blanches. ©Julie_Beauchemin

Il habitait seul dans l’une des maisons blanches.

Et sur les pages lisses,
ses doigts courts serrant le stylo,
il barbouillait des histoires.
Raturait des envies.
Recommençait.
Et à l’aube,
le halo de sa lampe reflétant sur l’eau.
Pendant que tout autour rêvait encore,
il essayait de se contenter de sa vie.

Les invites. ©Julie_Beauchemin

Les invités.

Quoi qu'il advienne. ©Julie_Beauchemin

Quoi qu’il advienne, nous soulignerons ton anniversaire.

Le présage. ©Julie_Beauchemin

Le présage.

Puis, il leva les yeux
et aperçut l’oiseau.

Tout n’était pas perdu.

Le banc de la rivière froide. ©Julie_Beauchemin

Le banc de la rivière froide.

La route comme maison. ©Julie_Beauchemin

La route comme maison.

La discrete. ©Julie_Beauchemin

La discrète.

Le pelerin. ©Julie_Beauchemin

La quête.

Les conteneurs de Pointe St-Charles. ©Julie_Beauchemin

Les conteneurs.

La plus petite. ©Julie_Beauchemin

La plus petite.

Theatre de rue. ©Julie_Beauchemin

Théâtre de rue.

Là où le temps s`arrête. ©JulieBeauchemin

Là où le temps s’arrête.

Derrière chez les vieux. ©Julie_Beauchemin

Derrière chez les vieux.

Blues. ©Julie_Beauchemin

Blues.